La Confrérie - Les amis de Tournai - Royale Syndicat d'Initiative -

Aller au contenu
Pas envie de lire ?
Laissez Paul vous raconter notre histoire en démarrant le lecteur à côté de moi
C'est le 22 février 1953 que Marc RIMBAUT crée la Confrérie des Chevaliers de la Tour dont il devient le Grand Maître.
A l'origine, cette association comptait une trentaine de personnes.
Depuis sa fondation, la Confrérie a adoubé plus de 600 ambassadeurs, ministres, sénateurs, députés, consuls généraux, officiers, maires, bourgmestres et personnalités du monde économique, artistique, culturel, social et diplomatique.
Ils s'engagent par leurs compétences, leurs relations, leur plume ou leur talent à servir Tournai, ancienne Cité Royale.
Sans cotte de mailles ni cuissards, ces preux et fringants Chevaliers ne sont ni promoteurs de produits régionaux, ni les survivants d'anciennes guildes. Ils sont tout simplement les défenseurs et les ambassadeurs de cette ville au passé incomparable.
Une fois l'an, désormais fin juin, ces Chevaliers se réunissent en Concile. Pour cette cérémonie, ils revêtent une toge rouge bordée de blanc qui marque leur allégeance à Dame Tournai, coiffent un bonnet coquin et abordent la médaille de gueule à la tour d'argent, symbole du lien indéfectible qui les unit à la Cité.
A l'occasion de ce concile, la Confrérie intronise solennellement les nouveaux Chevaliers. Cérémonie haute en couleurs, pleine d'émotion et d'humour, qui se tient dans le Salon de la Reine de l'Hôtel de Ville et à laquelle le public est cordialement invité.
D'autre part, la Confrérie a noué des liens avec d'autres associations :
  • L'Ordre de Marie de Hongrie de Binche
  • La confrérie des Chevaliers de la Tour de Saint-Amand-les-Eaux
  • La Fondation Empereur Charles Quint de Gand.
  • La Confrérie de Saint-Aubert en Tournaisis
1. Adouber : Au Moyen Âge, l'adoubement était une cérémonie officielle à  laquelle de nombreux nobles assistaient et qui consistait à consacrer un  homme comme chevalier du roi. ...
Retourner au contenu